Call me Mister

Velvet

A propos

A propos

S’il est des artistes qui se bonifient avec l’âge, assurément Dominic Sonic en est. Le trajet initiatique (Stooges, Velvet, Stones, MC5, Suicide, Lennon, Neil Young…) qui l’a fait héritier d’un purisme de grande lignée, n’embarrasse plus sa musique d’imitations maladroites.

Dominic Sonic s’exprime avec naturel et ne retient que l’essentiel, dégraisse, épure un rock nerveux et musclé.

En marge des phénomènes actuels, Sonic entretient avec droiture le mythe du rock et ses épithètes : guitares millésimées, boots assorties, poésie raide et sincérité. Vaille que vaille, Dominic Sonic poursuit son chemin, au gré des rencontres – il accompagne les Stooges en 2002, guide The Sonics à travers l’hexagone… – et des concerts qu’il donne régulièrement en solo, ou en groupe. En dehors des modes, il épouse les ombres de ses aînés, sans pour autant s’y identifier, ni même les revendiquer. Avec Vanités #6Dominic Sonic est fidèle à lui même, il persiste, et il signe.